Imprimer

Guide éthique du cavalier-propriétaire

Guide éthique
du cavalier-propriétaire
(proposé par Equiref)

L'éthologie scientifique, le répertoire comportemental et les principes d'apprentissage des équidés, restent mal connus de la plupart des cavaliers... Bien les connaître et les comprendre permettrait pourtant d'éviter bien des erreurs, des incompréhensions, des conflits et des accidents. Les résultats obtenus dans les pratiques équestres s'en trouveraient également grandement améliorées.
Parce qu'un cheval ne fait pas la différence entre un propriétaire professionnel ou un particulier, Equiref souhaite proposer aux particuliers ce guide d'une éthique* personnelle adaptée aux cavaliers-propriétaires non professionnels.
*L’éthique est une réflexion sur les valeurs qui orientent et motivent les actions et conduites d'un groupe répondant à des valeurs communes.

Raccoucis : Cliquez ci-dessous
1 - Guide éthique du cavalier-propriétaire
2 - Références rédactionnelles du guide éthique du cavalier-propriétaire
3 - Ressources complémentaires (IFCE - Haras nationaux)


1 - Guide éthique du cavalier-propriétaire
Cliquez sur les liens soulignés pour plus d'infos

  1. Acquérir des connaissances sur les besoins naturels propres aux chevaux.

  2. Garantir aux équidés des conditions de vie et un mode d'hébergement permettant une interaction entre congénères, en excluant l'isolement permanent.

  3. Privilégier la vie des chevaux en extérieur, avec abris naturels ou artificiels adaptés aux lieux et conditions climatiques ou garantir quotidiennement aux équidés en box plusieurs heures de détente dans un enclos permettant à l'animal d'exprimer librement son besoin naturel d'espace.

  4. Acquérir des connaissances sur les principes d'apprentissage propres aux chevaux.

  5. Pour l'achat d'un cheval, se faire conseiller par un enseignant qui pourra s'assurer que vos objectifs et votre niveau sont compatibles avec celui que vous convoitez. A défaut de connaissances confirmées sur les besoins naturels propres aux chevaux et sur leurs principes d'apprentissage, consulter un comportementaliste équin qui vous aidera à assurer le bien-être physique et mental de votre compagnon, dans la perspective d'une relation harmonieuse.

  6. Faire respecter par l’animal des règles d’éducation en lui donnant des repères, sans despotisme, ni laxisme, mais avec justesse et constance.

  7. Connaître son niveau d’expérience et ne pas improviser en risquant de faire involontairement des erreurs. Ne pas hésiter à demander à plus compétent que soi.

  8. Apprendre à maîtriser son corps, en étant conscient des messages contradictoires que les mouvements, d’une ou plusieurs parties de notre corps, risquent d’envoyer.

  9. Choisir le bon moment et le bon endroit pour travailler, en prenant soin d’éviter que toute peur générée par l’environnement ou d’autres humains n’y soit associée. Ne pas négliger la puissance des expériences antérieurement vécues par l’animal et respecter le rythme d’apprentissage de chaque individu.

  10. Planifier ce que l’on souhaite obtenir à chaque séance et travailler en fonction de ses aptitudes naturelles, de sa constitution et de ses capacités physiques du moment.

  11. Établir un programme d’apprentissage progressif et sans stress, en récompensant dès que l’animal a esquissé un début de mouvement demandé.

  12. Eviter d’être nerveux ou anxieux quand on envoie un signal et/ou lorsque nous attendons une réponse à notre demande. L’énervement ou l’appréhension du cavalier peuvent se traduire par l’envoi de messages négatifs à l’animal, comme le ferait un congénère en envoyant aux autres des messages d’alerte. Mieux vaut alors renoncer et reporter la séance à un autre jour.

  13. Privilégier le renforcement positif : Outil efficace dans le façonnement des comportements souhaitables, en main et sous la selle, il doit être utilisé dans l'entraînement des chevaux aussi souvent que possible. La récompense peut comporter une friandise et/ou des félicitations verbales ou sonores, comme le clicker. La claque ne faisant pas partie des récompenses à priori attractives, lui préférer la caresse… qui ne doit pas être considérée comme un geste sentimental, mais comme un mode d'éducation efficace.

  14. Utiliser le renforcement négatif en ayant auparavant suivi une formation spécifique sur son fonctionnement : Les pressions excessives et/ou prolongées sont à proscrire, car au delà de la douleur et/ou du stress, elles peuvent conduire à de l'accoutumance et donc à la nécessité d'une action ultérieure toujours plus importante. Bien comprendre que toute bonne réponse doit être récompensée par le retrait immédiat de la pression.

  15. Réaliser les exercices l’un après l’autre, avec constance et répétition, jusqu’à l’obtention d’une parfaite compréhension de l’objectif demandé.

  16. Demander des actions précises et récompenser lorsqu'elles sont bien exécutées, en s’efforçant d’obtenir une décontraction après chaque bonne réponse. Rechercher le relâchement musculaire.

  17. Pour les transitions, commencer par une légère pression, suivie par le maintien ou l'augmentation de la pression, en finissant par le retrait. Viser à réduire un indice à sa forme la plus légère possible.

  18. Utiliser des signaux précis et clairs, facilement différenciables et non ambigus pour l’animal. Etre cohérent dans l’usage des stimuli et ne jamais ignorer la moindre réaction de l’animal : elles ont toutes une signification.

  19. Travailler les exercices complexes en décomposant les mouvements et en dissociant les signaux opposés (comme ceux des mains et des jambes).

  20. Tenir compte de l’incapacité de l’animal à relier son comportement antérieur et notre réaction, lorsque celle-ci n‘est pas immédiate.

  21. Bien faire la différence entre le conditionnement répondant, dit pavlovien, et le conditionnement opérant. Le premier comporte une réponse involontaire, alors que le second demande un acte volontaire de la part de l’animal, qui doit alors se concentrer sur les aides du cavalier.

  22. Entraîner l’animal à maintenir sa réponse à une demande, sans pression, jusqu’à ce qu’un autre signal lui indique une nouvelle demande.

  23. En cas d'utilisation d'un mors, réserver les actions de la main à la communication et à l’accompagnement dans la légèreté, en excluant totalement toute forme d'action contraignante. Renoncer à l’idée que l’on puisse fixer la tête d’un cheval à l’aide d’un enrênement, par la fixité de la main ou en opposant une résistance à la résistance.

  24. Si l’animal ne comprend pas, c’est que la demande a probablement été mal formulée. C’est au cavalier de se remettre en cause et de proposer une nouvelle stratégie car les équidés apprennent très vite quand la bonne méthode est employée.

  25. Parce qu’il apprend vite, un cheval peut vite s’ennuyer des répétitions. Des comportements “récréatifs” indésirables doivent amener à penser qu’il ne s’agit alors ni d’incompréhension, ni mauvaise volonté, mais de simple lassitude. Rester créateur et innovant en évitant la "robotisation" de l'animal par des activités ou entraînements longs et répétitifs, débouchant au mieux sur l'ennui et le refus.

  26. En cas de refus à une demande, essayer d’en comprendre la cause en analysant calmement la situation (peur, manque de confiance en son cavalier, bruit/odeur perturbants, douleur, heure de repas, etc.).

  27. Considérer que si un cheval se défend, c’est qu’il a une bonne raison de le faire, d’un point de vu équin. Un cheval ne fait pas de caprices et une connaissance approfondie de l’espèce équine est donc indispensable.

  28. Etre humble et patient, en acceptant de considérer que ce qui a été mal accompli peut être dû à un mauvais apprentissage, une imprécision ou même une erreur de notre part. Réévaluer notre démarche et améliorer notre stratégie en conséquence.

  29. Les problèmes de comportement, au-delà de ceux causés par des facteurs de santé, d’équipement et/ou de capacité, doivent être considérés comme relevant très probablement d’erreur dans l'application des théories de l'apprentissage.

  30. S’interdire de recourir à l'usage de substances chimiques ou à tout autre moyen auxiliaire contraignant, dans le but d’améliorer les performances physiques d’un cheval.

  31. S’assurer que les personnes en contact quotidien avec nos équidés ont les notions nécessaires à une juste compréhension de l'animal et aux bonnes attitudes à adopter à son égard.

  32. Prévoir et garantir aux équidés des conditions de fin de vie dignes des bons et loyaux services qu'ils savent nous apporter, en excluant notamment leur isolement permanent.

Plus d'infos sur le mieux-être des équidés
Mieux-être des équidés

Plus d'infos sur les principes d'entraînement des chevaux
Principes d'entraînement des chevaux

Lexique "éthologie des équidés et sciences cognitives"
Lexique étho-cognitif

2 - Références rédactionnelles du guide éthique du cavalier-propriétaire

« 10 commandements de l'éducateur équestre »
Marthe Kiley Worthington

« Messages clefs de L’IFCE»
Institut français du cheval et de l'équitation

« Principles ISES of learning theory in equitation»
ISES / McLean et PD McGreevy

« Bases du bien-être animal définies par l'IFAW »
International Fund for Animal Welfare

« Code de conduite de la FEI »
Fédération Equestre Internationale


« Réflexions éthiques face au cheval »
(Agroscope, haras d’Avenches, Suisse)

« Travailler son cheval selon les principes de l’apprentissage »
Haras nationaux/IFCE 2015.

« Petit guide pratique du bien-être de votre cheval »
Ligue Française pour la Protection du Cheval.

« Synthèse sur la relation homme-cheval »
Hausberger M., Roche H., Henry S. et V. E.K Athalijne

« Mon cheval est-il heureux à l’écurie »
Hélène Roche

« L’encyclopédie pratique du cheval »
IFCE > Connaissances > Equi-paedia

« 41ème Journée de la Recherche Équine
IFCE Mars 2015 -

« Le bien-être du cheval » - Colloque IFCE/ENE Saumur/Haras nationaux/Cadre Noir - Avril 2015

3 - Ressources complémentaires (IFCE - Haras nationaux)

Comportement - Ethologie

1 - Comportement naturel :
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia /en savoir plus / tous les thèmes / comportement-éthologie-bien-être / comportement naturel

2 - Appréciation du comportement et du tempérament :
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia / en savoir plus / tous les thèmes / comportement-éthologie-bien-être / appréciation du comportement et du tempérament

3 - Cheval et vie domestique :
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia / en savoir plus / tous les thèmes / comportement-éthologie-bien-être / cheval et vie domestique

Education du cheval

1 - Education du poulain :
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia / en savoir plus / tous les thèmes / croissance et éducation / éducation du poulain

2 - Education du jeune cheval :
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia / en savoir plus / tous les thèmes / croissance et éducation / éducation du jeune cheval

Alimentation du cheval 

1 - Aliments :
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia / en savoir plus / tous les thèmes / alimentation / les aliments

2 - Adapter la ration :
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia / en savoir plus / tous les thèmes / alimentation / adapter la ration

3 - Prairies et paturage :
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia / en savoir plus / tous les thèmes / alimentation / prairies et paturage

Logement du cheval
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia / en savoir plus / tous les thèmes / infrastructures équestres / batiments / logement du cheval et bien-être

La dimension affective en équitation : l'apprentissage des habiletés
http://www.ifce.fr/ > connaissances / equi-paedia / en savoir plus / tous les thèmes / utilisations du cheval / l'équitation / la dimension affective en équitation : l'apprentissage des habiletés